Actualités

TRANSPORTS : PLAN DE RELANCE OU PLAN FREYCINET ?

Publié le Mar 28, 2021, 9:42 AM

Aujourd'hui, le plan de relance du gouvernement prévoit des aides importantes aux transports routier et aérien. L’aide est bien moins importante pour le secteur ferroviaire.

A l'inverse, en 1879, le plan de relance de Charles de Freycinet, ministre des travaux publics du gouvernement Waddington était axé sur les transports ferroviaire et fluvial.

Il s'agissait alors pour l'Etat de construire 181 nouvelles lignes (8 848 kilomètres) de chemin de fer, s'ajoutant aux grands réseaux existants et aux lignes locales. La plupart de ces lignes seront exploitées par les grandes compagnies. Mais les lois de 1878 et1879 créeront aussi un réseau d’Etat, qui reprendra et réorganisera des lignes déficitaires mais jugées nécessaires sur le territoire.

Toutes les sous-préfectures devaient alors être reliées au réseau des chemins de fer, ainsi qu'un maximum de chefs-lieux de canton.

La réalisation du plan Freycinet dura jusqu’en 1914, et il fut pratiquement entièrement réalisé, même si de nombreux chefs-lieux de canton ne furent finalement desservis que par des trains à voie métrique.

Dans les Vosges ont été concernées les lignes Gerbéviller à Bruyères — 45 km, Jussey à la ligne d'Épinal et à Aillevillers — 72 km, Prolongement de la ligne de Remiremont à Saint-Maurice-sur- Moselle jusqu'à Bussang — 4 km

Pour le transport fluvial, on a notamment modifié les écluses des principaux canaux pour les adapter au gabarit standard choisi dit « gabarit Freycinet ».

Aujourd’hui un effort important s’impose, à l’instar de ce que font les pays voisins, pour remettre à niveau décent le réseau ferroviaire là où il est dégradé.