Actualités

UN DÉPUTÉ À CÔTÉ DE LA PLAQUE …

Publié le Mar 7, 2021, 1:45 PM

Le député vosgien monsieur Christophe Naegelen s'est fendu d'une intervention à l'Assemblée nationale début mars, en interpellant le ministre de la santé, notamment à propos des aides à domicile. Il a voulu faire son élu proche de ces "premières de cordées" si indispensables que sont les aides à domicile en demandant qu'elles bénéficient de la prime de 186 € dite Ségur.

Hé, monsieur le député, faudrait se mettre à jour ! Les aides à domicile, avec leurs organisations syndicales, ce n'est pas une prime qu'elles revendiquent, mais UNE AUGMENTATION PÉRENNE DU SALAIRE ! Oui, du salaire.

Et d'ailleurs, les trois fédérations représentatives de la branche, avec les employeurs, sont tombés d'accord pour revoir les salaires de la convention collective dans un avenant signé à l'unanimité l'année dernière. Oui, l'année dernière ! Faudrait se tenir au courant un peu, quand on veut se la jouer "proche du peuple". Un avenant n°43 qui, s'il entrait en vigueur, impliquerait des hausses conséquentes, méritées et pérennes de leurs salaires, en moyenne de 15 % à 20 %. Elle est là la véritable revendication.

Mais ... le ministre de la Santé, auquel notre cher député s'est adressé, a refusé d'agréer cet avenant. Pourquoi ? C'est trop cher, pensez donc, 600 millions d'euros pour des aides à domicile ! N'importe quoi ! Et après c'est quoi ? Leur augmenter aussi le tarif kilométrique misérable de 0.35 €/km qui n'a pas évolué depuis 2008 ? (vous avez bien lu, depuis 2008).

Vous imaginez les aides à domicile qui gagneraient une telle hausse de salaires ? Des fois que ça donnerait des idées à toutes les salariées de ce pays, histoire de rattraper la différence de salaire avec les hommes ? Et le 8 mars tiens, pourquoi pas ?

C'est la Révolution que vous voulez, c'est ça ?

Euh, ben oui tiens, la Révolution, c'est pas mal ça comme idée ! 150 ans après la Commune Paris. On prend, messieurs le ministre et le député !