Actualités

TRAVAILLEURS SANS-PAPIERS : SITUATION BANALE, DÉCISION INÉDITE !

Publié le 2020 M05 10 15:56

La discrimination systémique raciste vient d'être reconnue la première fois en France par un tribunal. Par celui des prud'hommes de Paris, dans un jugement du 17 décembre 2019.

Inspection du travail, Défenseur des droits, la CGT et son avocate, ont agi chacun pour leur part pour obtenir cette décision historique. Des juges qui ont fait preuve d'une grande clarté dans leur raisonnement. Et qui ont décidé de bousculer le paysage pour faire avancer le droit et la dignité de tous ces travailleurs ultra-exploités, lorsqu'ils sont sans-papiers.

Nous sommes dans un chantier du bâtiment, avec de la sous-traitance à deux niveaux. Et un patron qui cantonne 25 travailleurs maliens aux tâches les plus dures et ingrates, sans aucune possibilité d'évolution professionnelle.

La démonstration a été faite : cette situation, qui n'est pas propre à ce chantier et ce patron, traduit un système de discrimination, "un système organisé de domination raciste". Ce sont les mots des juges. Pour ces patrons, les travailleurs maliens ne valent que pour ces tâches.

Le combat qu'ont ces travailleurs, avec la CGT, leur a demandé un extrême courage et une grande ténacité. Et ils l'ont gagné. Quelle leçon !

Mais l'AGS (régime de garanties des salaires) a fait appel du jugement. On attend avec impatience de voir si les juges professionnels de la cour d'appel suivront le Conseil des prud'hommes.