Actualités

TRAIN EPINAL à SAINT-DIé-DES-VOSGES : SUSPENSION !

Publié le 2018 M07 12 20:31

Le 6 juillet dernier, David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges, vice-président de la région Grand-Est, chargé des transports, président du Comité régional des transports Grand-Est Nancy sud-Vosges (ouf, ça en fait des médailles, pardon si nous en avons oublié ...), annonce la suspension de la ligne Epinal à Saint-Dié-des-Vosges à partir du 22 décembre. Trois acteurs sont responsables de cette décision : l'Etat, la SNCF et le Conseil régional Grand-Est. Chacun répond : "c'est pas moi, c'est l'autre".

La mobilisation massive depuis plusieurs mois contre cette mesure qui va à l'encontre de l'intérêt du plus grand nombre et de la lutte contre le réchauffement climatique n'a donc pas réussi, pour le moment, à peser suffisamment. Raison pour laquelle il faut la poursuivre.

Il y aura donc des bus qui remplaceront les trains, qui encombreront les routes et feront la joie des habitants des villages traversés, ainsi que celle des usagers. Le Conseil régional va même jusqu'à jouer la provocation en proposant une "concertation", en invitant les opposants à la fermeture à venir faire des propositions pour organiser le transport par route ... C'est comme lorsque le gouvernement invite les fédérations syndicales de fonctionnaires à venir se concerter pour organiser la destruction du statut de la fonction publique. Le problème c'est qu'elles s'y rendent ... alors que les opposants à la décision de suspension de la ligne de chemin de fer semblent refuser cette mascarade, afin de rester cohérents.

Aucune échéance n'est annoncée à cette "suspension", ce qui fait réellement craindre qu'elle ne soit définitive pour ces fossoyeurs du service public.

Nous avons peut-être manqué quelque chose, mais il nous semble qu'il n'y ait eu aucun article dans les journaux des Vosges, ni aucun reportage de Vosges Télévision sur cette décision. Si quelqu'un a vu passer une info, merci de nous le faire savoir ...

Cette suspension doit être levée, et c'est le carton rouge que nous devons mettre aux "représentants du peuple" et technocrates de la SNCF et de l'Etat. Cela ne pourra se faire que par la mobilisation de la population.

Au fait, le monarque de l'Elysée, il en pense quoi de cette affaire ? Lui qui avait annoncé tout l'inverse lors de son passage dans la ville de ... monsieur David Valence ! C'est ballot.