Actualités

HôPITAL D'EPINAL : çA EMPIRE

Publié le 2018 M05 13 12:23

Le 23 février dernier l'Union Locale CGT d'Epinal et le syndicat CGT du centre hospitalier d'Epinal organisaient un rassemblement devant cet hôpital pour protester contre la suspension d'une des deux lignes de SMUR (équipes d'intervention en urgence). La direction se voulait rassurante: "tout rentrerait dans l'ordre début mai". Nous savions parfaitement que tout cela était du baratin.

A l'image donc de l'ensemble du système de santé public, la situation de l'hôpital d'Epinal continue à se dégrader. La direction vient d'informer par messagerie interne les salariés et les syndicats que la suspension de la seconde équipe du SMUR était prolongée jusque fin août ! Quatre mois de plus qui vont maintenir la mise en danger de la santé et de la vie de personnes.

Mais comme cela ne suffisait pas, la direction a annoncé aussi la fermeture pendant deux semaines en mai du service des soins intensifs en cardiologie, le seul existant sur les Vosges. Et toujours pour les mêmes raisons invoquées de manque de personnel soignant, des lits sont provisoirement fermés dans le service chirurgie, jusque mi-mai. Et avec ça, des conditions de travail délirantes pour le personnel et qui se dégradent encore donc plus.

Cette politique voulue de destruction du système public de santé ne sera ni stoppée, ni une autre politique ambitieuse et égalitaire pour les usagers et une amélioration radicale et générale des conditions de travail du personnel n'arriveront par miracle. Cela suppose autre chose que de pleurnicher dans la presse comme le fait le syndicat CFDT. Cela demandera une mobilisation de masse, des usagers et du personnel, une lutte sans merci contre les décisions budgétaires du gouvernement plutôt que de se concerter avec lui, pour au final toujours courber l'échine et accompagner sa casse des services publics.

Cette volonté et cette détermination à mobiliser, c'est bien ce que les syndicats combatifs dans l'hôpital font, contribution que nous apportons à notre échelle, l'Union Locale CGT d'Epinal et le syndicat CGT de l'hôpital. L'action des usagers que nous sommes toutes et tous n'en est et n'en reste que plus déterminante. Une fois mis en quatre planches il est trop tard pour agir !