Histoire

L’ORIGINE DU 1ER MAI

Publié le 2018 M05 1 07:01

La journée du 1er mai est depuis près de 130 années une journée internationale de luttes pour les droits et les revendications des salariés. Mais pourquoi cette date ? Son origine vient des tragiques évènements survenus à Chicago aux Etats-Unis, et qui font suite à la grève le 1er mai 1886 des ouvriers pour obtenir la journée de travail de huit heures. Peu avant cette date, il y a aux Etats-Unis déjà 250 000 ouvriers en lutte et 30 000 ont déjà gagné une réduction de leur temps de travail. Et ce jour-là, ils sont plus de 300 000 à se mobiliser. À Chicago, le plus touché des centres industriels par ce mouvement, les anarchistes ont une influence importante parmi les travailleurs. Ils sont organisés dans la branche américaine l’International Working People’s Association (IWPA), et ils contrôlent la Central Labor Union (CLU), l’union locale des syndicats.

Le 25 avril, la CLU organise un meeting avec 25 000 participants, tandis que le 10 avril précédent, l’autre branche organisée à Chicago, la Trades Assembly et les Chevaliers du Travail ont rassemblé 20 000 personnes. La mobilisation est donc très forte. Le 1er mai est un succès, et les grèves reprennent le 3 mai. Mais devant l’usine Mc Cormick, la police tire et tue 2 ouvriers. L’IWPA appelle alors à un meeting de protestation le 4 mai sur la place de Haymarket. C’est un échec, avec seulement 3 000 participants. Lorsqu’il n’en reste plus que 300, une bombe est lancée et s’abat au milieu du cordon des 180 policiers. La répression qui s’enclenche contre le mouvement ouvrier est terrible, comme d’habitude aux Etats-Unis.

Encore aujourd’hui, et certainement jamais, aucune preuve n’a jamais établi que la bombe ait été lancée par le groupe restant de manifestants. L’autre thèse, celle d’une provocation policière, tout à fait plausible, n’a pas plus été démontrée.

Vingt-deux militants sont arrêtés, leur procès s’ouvre le 21 juin 1886. Au final, malgré l’absence de preuves et les protestations d’innocence des accusés, cinq d’entre eux sont condamnés à mort. Un se suicide en cellule, Lingg, les quatre autres, Parsons, Spies, Fischer et Engel, sont pendus le 11 novembre 1887. Les répercussions dans le mouvement ouvrier international sont énormes.

Le 21 juillet 1889, lors de son congrès à Paris, l’Internationale des partis socialistes décide de faire chaque année du 1er mai une date pour revendiquer, par la grève et les manifestations, la journée de travail de huit heures. Le lien avec les évènements américains et en particulier ceux de Chicago n’est pas explicite, mais plusieurs éléments montrent qu’il y a bien un lien direct entre Haymarket 1886 et cette décision.

Le 1er mai 1890, la première journée internationale de lutte des travailleurs est célébrée dans plusieurs pays. La suite est une longue histoire …