Actualités

NOUS SERONS TOUS EN GRèVE, CE N’EST PAS UN RêVE !

Publié le 2018 M04 19 17:53

Jour de grève et de manifestation aujourd’hui 19 avril à l’appel de la CGT au niveau national, 500 personnes dans les rue d’Epinal. Convergence des luttes, public et privé. Et rappelons l’excellente initiative des camarades de Saint-Dié et alentours hier, avec la présence de plusieurs centaines de cheminots grévistes, pour interpeller Emmanuel Macron, président de la République du CAC40.

La veille au soir, les équipes de l’Union Locale d’Epinal ont distribué le tract de notre UL pour la défense des statuts et des conventions collectives, posant la nécessité de la grève ensemble public et privé, devant l’usine Michelin de Golbey. Ce matin et à midi, retour devant cette même usine.

Au même moment, le syndicat CGT Trane le diffusait devant la Sovotec à Epinal. Et une autre équipe a fait de même devant la papeterie et la Sitpa Nestlé à Arches. Et là, quelle ne fut pas notre surprise de tomber devant une grève à l’appel de la section CFDT de cette usine de production de petits pots pour bébés. Discussion avec les grévistes, avec des syndiqués CFDT, échange de tracts. Le leur indiquait que la dernière grève datait de … 17 ans ! Il a fallu que les salariés en aient marre pour imposer l’action !

Retour à Epinal pour tous à la manifestation, où nous avons animé une partie du cortège avec nos deux banderoles, pour les 32 heures et pour la hausse des salaires. Et des revendications et des slogans chantés et criés, toujours sur la même orientation. La situation, avec la grève des cheminots, la fin annoncée du statut de la Fonction publique, les attaques en cours contre les conventions collectives, impose une seule perspective : la grève public-privé, reconductible.

Nous devons reprendre l’habitude dans les cortèges de lancer nos revendications et nos slogans. La musique c’est bien, c’est indispensable, mais elle ne doit pas nous empêcher de dire tout au long du parcours ce pour quoi nous sommes là.