Actualités

SOLIDARITé AVEC LES MIGRANTS

Publié le 2018 M04 8 13:55

En juin 2017, près de 500 associations de défense des migrants s'adressaient au chef de l'Etat et au gouvernement pour organiser une Conférence nationale sur la politique migratoire de la France. La seule résponse: la répression, pour les migrants et pour celles et ceux qui les aident. Le devoir d'aide et de solidarité envers un être humain en danger est réprimé dans le "pays des droits de l'homme". Les associations et des collectifs citoyens ont alors décidé de s'organiser pour que leurs constats, leurs exigences et leurs propositions soient rendues possibles. Partout un travail collectif s'est engagé, décentralisé, pour aboutir en juin 2018 aux Etats Généraux au niveau national.

Dans les Vosges, plusieurs associations agissent sur ce terrain. Samedi 7 avril 2018 après-midi, elles étaient réunies à la Bourse du Travail d'Epinal pour débattre de leur contribution à ces Etats Génraux. Etaient présentes : Asil'accueil 88, CCFD-terre solidaire 88, la Ligue des Droits de l'Homme 88, Amnesty International Remiremont, le Comité antiraciste de Gérardmer, la Conférence Saint Cyrille Epinal.

Au moins 80 personnes étaient présentes, la salle du rez-de-chaussée était pleine. De nombreuses interventions de migrants, demandeurs d'asile ou déboutés, femmes, hommes, enfants, ont dénoncé l'inacceptable: conditions de logement, de transports, les expulsions, l'acharnement administratif de l'Etat. Ont aussi été exposées les initiatives prises en faveur du vivre ensemble et de l'intégration, ainsi que les actions à venir. 

Notre Union Locale a participé à cette réunion et, tout comme l'ensemble de la CGT, elle soutient ces collectifs d'associations. D'ailleurs, et nous en reparlerons dans un autre article, l'UL-CGT d'Epinal finance une sortie d'une maman demandeuse d'asile avec ses deux enfants scolarisés, vivant en hôtel, avec un groupe de nos camarades du syndicat CGT Trane lors d'un week-end dans les semaines à venir. 

A noter, la récente victoire pour la régularisation de 160 travailleurs sans-papiers en région parisienne, par la grève et l'adhésion à notre syndicat.

(photo prise par l'UL-CGT Epinal, Bourse du Travail d'Epinal, le 7 avril 2018)