Actualités

CARREFOUR : LES ACTIONNAIRES VONT BIEN

Publié le 2018 M03 9 12:37

Le 8 février 2018, la CGT appelait les salariés du groupe Carrefour à faire grève. 

Alors que les années se suivent et se ressemblent pour les actionnaires, des centaines de millions d'euros distribués, c'est l'annonce de milliers de suppressions d'emplois qui a mis le feu aux poudres. Pour cette année, c'est 5000 salariés envoyés au chômage ... et 400 millions pour les propriétaires du Groupe Carrefour. Les bénéfices se montent à 980 millions.

Des magasins fermés ... pour en ouvrir d'autres ! Le réseau des Carrefour Market est  touché, comme celui de La Bresse dont la fermeture a été annoncée. Revente et fermeture des anciens magasins DIA, siège social, stations essence, pool comptabilité/réception, mise en location gérance d'hypermarchés, etc., tout est bon pour baisser la masse salariale.

L'objectif des actionnaires est aussi de transformer le modèle économique en allant vers la rente : louer la majorité de la surface des hypermarchés à des enseignes, et limiter les rayons Carrefour à des produits ciblés ramenant le maximum de cash. Ainsi, on aura des salariés qui seront tous divisés entre plusieurs employeurs et différentes conventions collectives: les magasins seraient des espèces de centres commerciaux.

Rappelons que le groupe Carrefour a touché des millions d'euros d'aides publiques au travers du Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE), la saloperie mise en place par le gourvernement "socialiste" de François Hollande ... et maintenu par celui de Macron. Compétitivité pour les actionnaires, ça ils savent faire, mais emplois pour les salariés, macache !

Le syndicat CGT Carrefour de Jeuxey explique aussi que la volonté des actionnaires est d'obtenir l'ouverture tous les dimanches et même aller vers des nocturnes. Consommation H24 et 7/7, voilà la jolie société qui nous est proposée.

La bataille est donc loin d'être terminée. Lorsque la lutte va s'accentuer, nous serons présents pour les soutenir sur leurs piquets de grève, inciter les clients à faire demi-tour et pourquoi pas les empêcher d'accéder au magasin ?

Ce 8 février donc, l'Union Locale CGT d'Epinal et l'Union Départementale CGT des Vosges, avec des représentants d'autres syndicats CGT étaient présents dans le magasin pour soutenir le syndicat CGT du Carrefour de Jeuxey. Une pétition à destination des clients a permis d'engager la discussion, et parfois, pas la majorité malheureusement, les clients ont fait demi-tour, se sentant solidaires des grévistes. Le magasin de Jeuxey va être directement impacté par ce plan "argent maxi pour les actionnaires".

A la prochaine, donc. 

(photo: hypermarché Carrefour de Jeuxey, 8 février 2018)

 Pour plus d'informations, consultez la page Facebook CGT Carrefour Epinal